Notre devoir

 

 

C’est celui qu’on doit avoir vis-à-vis de son  ou ses compagnons de vie..Presque pas grand chose mais face à une contrariété d’un chat qui ne mange plus, qui se gratte, qui se déplume, bref qui n’est pas dans son assiette, nous avons quelques soupapes qui  redynamisent  nos chers petits et plus grands.  Avant que de courir chez le vétérinaire  cliquez ci-dessous, vous trouverez peut-être une réponse à vos interrogations

le devoir dernier

 

Vous pouvez aussi nous adresser un mail  cfsbi-leclub@orange.fr   

 

L’expérience des uns n’est pas forcément l’expérience des autres, mais,  cependant, certaines situations sont similaires concernant le chat et surtout se répètent, aussi dans l’intérêt de nos chers petits nous diffusons notre vécu  avec plaisir …. à titre d’information et il sera complété lorsqu’on aura quelque chose à rajouter pour le bien être de chacun.

Ventes privées Club

Lors de la Spéciale Sacré de Birmanie qui s’est déroulée à Cavaillon, le club avait à la vente des plaids arrivés fraîchement sur le stand!
Devant le succès de ces plaids  et votre demande insistante, nous avons passé commande d’un nouveau lot

Pour celles et ceux qui les ont vus, pas de problème, vous avez pu juger de la qualité épaisse  des articles, les jolies couleurs si douces et qui vont si bien au teint de nos Sacrés chats  et de la belle confection soignée et broderies  réalisées.

Pour les autres, il vous faudra un peu plus d’imagination avec ces clichés

deuxième lot  au nom du Club pour certains modèles   et couleurs nouvelles

 bleu, bleu bleu

Rouge baiser

jaune petit poussin

lagon, rose poudré

Parme

gris et beige

gris acier et gris pâle

Une nouvelle broderie juste un essai, vous plait-elle ??

 

Nous vous affichons les broderies disponibles et nous en cherchons  d’autres.

Vous avez la possibilité, pour un cadeau par exemple de rajouter  le nom du chat qui sera également brodé …. moyennant un petit supplément

Dimensions des plaids : 75 x 47 cm – travail soigné –  Prix de vente : 20 euros + frais de port

commandes particulières sur demande accompagnée de devis –

Une microstar dimensions 48 x 29 est en microfibres ?

(qu’est-ce ) utile pour sécher un chat durant les expositions mais pour bien d’autres ..

usages notamment fait office d’alèse  aussi  – Prix  : 13 euros pièce

Différentes broderies  (ci-dessous)

broderies quelques exemples,

 

Pour vos commande  mail :  cfsbi-leclub@orange.fr

besoin de renseignements 0622404136

Les commandes ne seront expédiées qu’après réception du paiement

chèque à établir à l’ordre du Club Français du Sacré de Birmanie  2 Ter chemin de la Belle Aude 38200 VIENNE    France

Livraison sous quinzaine pour un plaid « non identifié »

 

 

7 différences

 

 

Avez-vous trouvé les 7 différences

entre ces 2 dessins ?

 

 

Allo maman, bobo

La douleur chez le chat : comment savoir si mon animal a mal ?

Mon animal souffre-t-il ? Cette question, les propriétaires de chats se la posent bien souvent. Car il n’est pas facile de repérer la douleur de nos petits compagnons félins.

Les chats, en effet, n’expriment pas leur souffrance. Ils la dissimulent au contraire.  Chose qui peut être salvatrice pour les félidés à l’état sauvage, car elle leur permet de cacher leurs faiblesses à leurs prédateurs.

Mais pour les chats domestiques, cette faculté de masquer leur douleur peut s’avérer dangereuse, puisqu’elle empêche les humains de déceler la souffrance de leur animal, et donc de le soigner à temps.

Toutefois, rassurez-vous, il est possible de repérer la douleur chez un chat. S’il ne l’exprime pas clairement, certains signes ne trompent pas.

Un comportement inhabituel

Un chat qui souffre est souvent méconnaissable de par son comportement. Il peut se replier sur lui-même, s’isoler, voir son sommeil perturbé, mais aussi perdre l’appétit, ou encore peiner à faire ses besoins.

Il arrive qu’un chat ressentant une forte douleur cesse d’utiliser sa litière, et qu’il néglige sa toilette.

De même, un chat qui lèche avec excès une partie spécifique de son corps tente sans aucun doute d’apaiser une douleur.

Un chat apathique est un chat qui souffre

Quelque soit son âge, un chat ne devient apathique que si quelque chose ne va pas. Même s’il commence à vieillir, il n’est pas normal qu’un chat cesse de se mouvoir, ou qu’il ne le fasse qu’avec peine, et parce qu’il y est contraint.

Soyez donc vigilants. Si votre compagnon est inactif, ou l’est moins qu’à son habitude, n’attendez pas pour consulter un vétérinaire.

Un chat agressif est un signe de souffrance

La crispation et l’agressivité soudaines d’un chat sont d’autres signes d’une probable souffrance.

Si votre animal se montre crispé, grogne ou gronde quand vous le prenez dans vos bras, le caressez ou touchez une zone de son corps en particulier, rendez-vous là encore au plus vite chez le vétérinaire.

Visage contracté et corps tendu = signes de douleur

Nos petits compagnons félins sont impressionnants de souplesse et d’agilité. Mais lorsqu’ils souffrent, ils ont tendance à se contracter, notamment au niveau du visage.

Des oreilles tombantes, des yeux plissés à moitié fermés, des pattes tendues lorsqu’il est couché sur le côté : ces signes doivent vous alerter.

En bref, si votre chat ne vous fera jamais clairement part de sa souffrance, de nombreuses manifestations de cette douleur vous aideront à savoir que votre chat va mal.

Au moindre doute, direction le cabinet du vétérinaire !

SOURCE : WAniz

 

Le nouveau Cahier Rouge des chats

Le nouveau Cahier Rouge des Chats édité chez Grasset , un recueil de nombreux textes dédiés au chat inspirateur de toutes ces belles plumes de la littérature. Lire la suite

21 ans

En France, un chat se perd toutes

En France, un chat se perd toutes les 14 minutes !

C’est un triste bilan que tire I-CAD, le Fichier National d’Identification des Carnivores Domestiques (chiens, chats et furets) : en 2016, les animaux ont été encore plus nombreux à se perdre qu’en 2015.

image004

Chats, chiens, furets : qui se perd le plus ?

Ils sont 61 100 animaux (chiens, chats et furets) à avoir été enregistrés « perdus » en 2016. C’est 5.3% de plus que l’année précédente (58 000 animaux perdus). Parmi ces animaux, I-CAD enregistre notamment une hausse conséquente du nombre de chats perdus : +11% par rapport à 2015 !

A quelle période est-il le plus risqué de perdre son animal ?

D’après I-CAD, c’est en été que se perdent le plus d’animaux : un tiers d’entre eux se sont perdus entre juillet et septembre 2016 ! On note d’ailleurs un pic colossal d’animaux perdus au mois d’août : près de 5 000 chats et plus de 2 300 chiens perdus ont été recensés. Raison de plus pour redoubler de vigilance à cette période !

A quelle fréquence les animaux se perdent-ils ?

En France, un chat se perd toutes les 14 minutes tandis qu’un chien se perd toutes les 21 minutes. Quant aux furets, l’un d’entre eux se perd tous les 6 jours.

Quelles sont les races de chats de chats qui se perdent le plus ?

Si l’on ne peut pas parler de « races prédisposées » à la perte, trois d’entre elles semblent particulièrement touchées : à la première place du classement, le chat Européen, suivi du Persan puis du Maine Coon.

Quelles sont les races de chiens qui se perdent le plus ?

Quant aux chiens, ce sont les Jack Russel qui se sont le plus perdus en 2016, détrônant les chiens de race Yorkshire (en 2ème position) et lesChihuahua.

Où risque-t-on le plus de perdre son animal ?

D’après le top 3 d’I-CAD, c’est en Occitanie que se perdent le plus de chiens, chats et furets : 6 980 animaux ont été enregistrés perdus dans cette région en 2016, soit une hausse de 10.4% par rapport à 2015. C’est dans cette région que l’on recense le plus grand nombre de chiens perdus.

La deuxième région où les animaux se perdent le plus est l’Île-de-France (11 934 animaux perdus, soit une hausse de 2.2%). C’est la région où l’on recense le plus de chats perdus (un quart des chats français s’y sont perdus en 2016).

La Nouvelle-Aquitaine a enregistré en 2016 une hausse de 13% du nombre de ses animaux perdus (6 747 animaux perdus en 2016) : elle fait donc son entrée dans ce top 3.

Bonne nouvelle : l’Outre-mer est la région où le nombre de chiens perdus a connu la plus forte baisse en 1 an (-63%).

Trouve-t-on des animaux ?

Parallèlement au nombre d’animaux perdus, I-CAD recense également les animaux trouvés. En 2016, ils sont en baisse de 7.7% : 14 347 animaux trouvés contre 15 543 l’année précédente. Contrairement aux chiens, les chats sont moins nombreux à être trouvés. 1 200 animaux sont trouvés en moyenne chaque mois, avec une hausse l’été entre juillet et septembre. Ils sont pourtant beaucoup plus nombreux à être entrés en fourrière : 3 703 animaux en moyenne chaque mois.

Retrouve-t-on les animaux perdus ?

Le nombre d’animaux retrouvés est en hausse de 6.26% par rapport à 2015 ! 24 478 animaux ont été déclarés retrouvés, contre 23 037 l’année précédente. Ce sont les chats qui sont majoritairement déclarés « retrouvés ». Cependant, I-CAD déplore que déclarer son animal « retrouvé » ne soit pas un réflexe pour tous les détenteurs d’animaux.

Comment retrouver son animal perdu ?

I-CAD rappelle qu’il est important de faire identifier son animal pour se donner toutes les chances de le retrouver en cas de perte : s’il est identifié, l’animal a 40% de chances de plus d’être retrouvé ! Obligatoire, l’identification (par puce électronique ou tatouage) est surtout extrêmement utile ! Et pourtant, moins de la moitié des chats en France sont identifiés…

Pensez enfin à vérifier et à mettre à jour vos coordonnées (notamment en cas de déménagement, de changement de propriétaire ou de numéro de téléphone) via le site ou l’application Filalapat !

Source : Wamiz