7 différences

 

 

Avez-vous trouvé les 7 différences

entre ces 2 dessins ?

 

 

Titres

Législation sur la vente des chatons

 

LA VENTE DE CHATONS

Rappel des dispositions du Code Rural (articles L214-6 & 214-8)

Depuis le 1er janvier 2016, l’ordonnance du 6 Octobre 2015 définit toute personne commercialisant un chat issu d’une femelles reproductrice lui appartenant comme éleveur. Il devra obtenir un numéro de SIRET qui devra figurer sur les annonces , et fournir un certificat vétérinaire attestant de la bonne santé des chatons, datant de moins de 5 jours. Enfin, il devra justifier d’une attestation de connaissances de type CCAD (remplaçant du CETAC)  par exemple.

Une exception sera faite pour les éleveurs ne commercialisant qu’une seule portée par an, et enregistré auprès du LOOF : ce dernier délivrera un numéro de portée  unique pour l’année qui dispensera l’éleveur de numéro de SIRET et de formation spécifique. Toutefois, ce numéro de portée unique devra figurer obligatoirement sur les annonces.

Dans les deux cas de figure, le produit de la vente doit être déclaré aux impôts, en déclarant les recettes sur la déclaration fiscale 2042 C PRO, recettes non-commerciales non professionnelles.

ATTENTION : toute annonce devra préciser l’âge des chatons à vendre, leur inscription au LOOF (obligatoire pour toute participation aux expositions), le prix TTC , l’espérance de vie moyenne de l’animal et le budget moyen mensuel  (hors frais vétérinaires).

Seule la mention    « à vendre »  est légale pour les seuls chatons présents dans l’exposition.

Merci d’être respectueux des dispositions du Code Rural. Un contrôle de la DDPP est toujours possible.

 

 

Trousse de secours

Trousse de secours ou un SOS  : L’été, période de tous les dangers, surtout si nos chats batifolent au grand air.

Voici une trousse  spécialement pensée pour eux dans l’urgence  et la précipitation d’un petit bobo, d’un déplacement

le strict minimum sachant que le vétérinaire reste la démarche rassurante Lire la suite

Allo maman, bobo

La douleur chez le chat : comment savoir si mon animal a mal ?

Mon animal souffre-t-il ? Cette question, les propriétaires de chats se la posent bien souvent. Car il n’est pas facile de repérer la douleur de nos petits compagnons félins.

Les chats, en effet, n’expriment pas leur souffrance. Ils la dissimulent au contraire.  Chose qui peut être salvatrice pour les félidés à l’état sauvage, car elle leur permet de cacher leurs faiblesses à leurs prédateurs.

Mais pour les chats domestiques, cette faculté de masquer leur douleur peut s’avérer dangereuse, puisqu’elle empêche les humains de déceler la souffrance de leur animal, et donc de le soigner à temps.

Toutefois, rassurez-vous, il est possible de repérer la douleur chez un chat. S’il ne l’exprime pas clairement, certains signes ne trompent pas.

Un comportement inhabituel

Un chat qui souffre est souvent méconnaissable de par son comportement. Il peut se replier sur lui-même, s’isoler, voir son sommeil perturbé, mais aussi perdre l’appétit, ou encore peiner à faire ses besoins.

Il arrive qu’un chat ressentant une forte douleur cesse d’utiliser sa litière, et qu’il néglige sa toilette.

De même, un chat qui lèche avec excès une partie spécifique de son corps tente sans aucun doute d’apaiser une douleur.

Un chat apathique est un chat qui souffre

Quelque soit son âge, un chat ne devient apathique que si quelque chose ne va pas. Même s’il commence à vieillir, il n’est pas normal qu’un chat cesse de se mouvoir, ou qu’il ne le fasse qu’avec peine, et parce qu’il y est contraint.

Soyez donc vigilants. Si votre compagnon est inactif, ou l’est moins qu’à son habitude, n’attendez pas pour consulter un vétérinaire.

Un chat agressif est un signe de souffrance

La crispation et l’agressivité soudaines d’un chat sont d’autres signes d’une probable souffrance.

Si votre animal se montre crispé, grogne ou gronde quand vous le prenez dans vos bras, le caressez ou touchez une zone de son corps en particulier, rendez-vous là encore au plus vite chez le vétérinaire.

Visage contracté et corps tendu = signes de douleur

Nos petits compagnons félins sont impressionnants de souplesse et d’agilité. Mais lorsqu’ils souffrent, ils ont tendance à se contracter, notamment au niveau du visage.

Des oreilles tombantes, des yeux plissés à moitié fermés, des pattes tendues lorsqu’il est couché sur le côté : ces signes doivent vous alerter.

En bref, si votre chat ne vous fera jamais clairement part de sa souffrance, de nombreuses manifestations de cette douleur vous aideront à savoir que votre chat va mal.

Au moindre doute, direction le cabinet du vétérinaire !

SOURCE : WAniz

 

Le nouveau Cahier Rouge des chats

Le nouveau Cahier Rouge des Chats édité chez Grasset , un recueil de nombreux textes dédiés au chat inspirateur de toutes ces belles plumes de la littérature. Lire la suite

21 ans